Qui est Angelica?

Non, ce n’est pas une personne, c’est plutôt notre mascotte de 4,8m  de hauteur qui accueille les visiteurs à l’entrée des  jardins.  C’est principalement la plante dont le nom botanique est Angelica archangelica que nous cultivons sur place.

Lucilia, notre DG, parmi les angéliques

Lucilia, notre DG, parmi les angéliques

Nom commun :  Angélique   

Famille : Ombellifères

Autres noms :  herbe aux anges, herbe de Saint-Esprit, angélique de bohème.

C’est une plante vivace bisannuelle à feuillage caduc.  Elle résiste très bien au gel et peut atteindre 2 mètres.

Angéliques à Route des Gerbes d’Angelica près du kiosque central

Angéliques à Route des Gerbes d’Angelica près du kiosque central

La fleur :  La floraison de l’angélique a lieu  en juin-juillet.  Les fleurs sont petites  et sont regroupées en ombelles.  Les graines se ressèment sur place. L’exposition lui est indifférente.

angelique2.jpg

Étymologie :  du latin moyen dérivé du grec, Angelica archangelica, ange et archange, à cause, selon la légende, des vertus curatives de la plante qui aurait été donnée aux hommes par un ange.

angelique3.jpg

Originaire des vallées de l’Himalaya, cultivée dès le 12ème siècle dans les pays scandinaves où on s’en sert comme légume, introduite au moyen-âge en Europe, elle fut cultivée dans les jardins des monastères au 14ème siècle. Introduite au Canada par les premiers colons français. L’angélique est beaucoup plus utilisée en Europe qu’en Amérique du Nord. Elle est cultivée en France, Belgique, en Hollande et en Allemagne.

DSC_0239.JPG


L’angélique cultivée est une plante bisannuelle de la famille des ombellifères comme la carotte et le céleri. Toutes les parties de la plante sont utilisables et se caractérisent par un arôme rappelant le genévrier et le musc. La plante trouve usage en médecine, en confiserie et en parfumerie principalement.

DSC_0248.JPG


Bien que bisannuelle, l’angélique ne fleurit souvent qu’à sa troisième année de croissance. Si la tige est toujours récoltée avant ou à la floraison, la plante persistera de nombreuses années et sera donc gérée comme une vivace.

IMG_8863.JPG


À maturité, les diakènes constituant les fruits se séparent, montrant deux ailes et trois stries dorsales. L’angélique doit son nom à la présence de ces ailes sur son fruit.

Utilisations

  • L’huile extraite des graines est utilisée pour aromatiser les desserts et le pain.

  • Les tiges peuvent être cuites comme le céleri. Elles sont utilisées en pâtisserie et en confiserie sous forme de fruits confits, ou mises en confitures ou en gelées. On prépare la compote d’angélique comme on le fait pour la rhubarbe.

  • Les feuilles tendres peuvent servir de condiment pour aromatiser salades et potages.

  • La sève peut être extraite et utilisée comme aromate. Les racines fraîchement cueillies donnent également un liquide qui peut être utilisé.

  • Les graines d’angélique servent à parfumer des alcools célèbres tels que vermouth, Bénédictine, chartreuse, et des vins (Californie). Les racines sont utilisées avec les baies de genévrier dans la production du gin.

  • Les principes actifs sont les plus concentrés dans les graines.

  • En phytothérapie et en herboristerie, toutes les parties de l’angélique sont utilisées (tisanes et huiles essentielles).

  • Les feuilles, fraîches ou sèches, sont utilisées en tisane. Les feuilles séchées et l’inflorescence sont carminatives, diurétiques et stimulantes.

  • L’essence d’angélique est employée en parfumerie et dans la composition de certains dentifrices et cosmétiques.

Tiges d’angélique confite

Tiges d’angélique confite

Composantes de la plante 

  • Vitamines A et E

  • Vitamine B12 et acide folique

  • Polysaccharides (source d’énergie)

  • Stérols végétaux (réduit cholestérol)

  • Flavonoïdes (antioxydantes)

  • Coumarines (substance aromatique)

  • Bréfeldine A (activité antibiotique)

Légendes 

  • Une légende médiévale raconte que l’archange Raphaël aurait révélé à un ermite, en rêve, le nom des différentes plantes qui pouvaient agir contre la peste qui sévissait alors en Europe. Parmi ces plantes, on retrouve la pimprenelle, la gentiane, les baies de genièvre (ou genévrier) la sanguinaire, et bien entendu, l’angélique.  C’est ainsi que le nom d’archangélique lui fut attribué, nom qui fut utilisé par tous les botanistes et pharmacologues de la Renaissance.

  • Les médecins de la Renaissance la surnommait « racine du Saint-Esprit », à cause de ses « grandes et diverses propriétés contre de très graves maladies ». 

  • L’angélique, dite encore « herbe aux anges » doit son nom à ses prétendues vertus magiques.  Cette ombellifère géante passait en effet pour conjurer les envoûtements et les sorciers ne résistaient pas à sa bonne odeur.  Accrochée  au cou des enfants, elle les protégerait en  particulier des maléfices de toute nature.    Elle pouvait également servir d’amulette aux adultes.

Autres variétés d’angélique 

Angelica sylvestris

Angélique sylvestre

Angélique sylvestre

L’angélique des bois, angélique sauvage, angélique sylvestre (Angelica sylvestris) ou encore Herbe à la fièvre est une des espèces d’angélique.  Le genre Angelica compte une soixantaine d’espèces dans le monde (surtout dans l’hémisphère nord) dont deux en Amérique du Nord.   Huit espèces seraient présentes au Canada, mais seulement trois au Québec :  Angelica atropoupurea (angélique pourpre), Angelica lucida (angélique brillante) et l’angélique sylvestris.

L’angélique Sylvestris est une belle ombellifère aux grandes fleurs blanches poussant dans les prairies légèrement humides et les bois clairs, sa tige est violacée et creuse.  Connue pour ses pétioles consommés en fruits confits, l’angélique est également une plante majestueuse par son port, l’odeur doucereuse qu’elle dégage et ses fruits au goût d’anis que l’on peut croquerElle se comporte parfois en bisannuelle, il est préférable de la laisser se ressemer.

Les Amérindiens s’en servaient pour dégager les voies respiratoires.    Pour refaire leurs forces après une maladie, les Amérindiens et les premiers colons buvaient une forte tisane de racine d’angélique plusieurs fois par jour. On la buvait en faibles quantités pour combattre les maladies vénériennes et on  lavait avec la même infusion les parties infectées pour soulager la douleur.

Les Creeks s’en servaient lors de problèmes digestifs, des coliques et lorsqu’ils avaient des vers.

On utilisait une tisane de racine d’angélique pour combattre des problèmes rénaux, y compris la difficulté à uriner, ainsi que pour des brûlures d’estomac, de l’acidité, de la fièvre et pour combattre les symptômes du rhume et de la grippe.

Angélique chinoise  (Angelica sinensis)

Angélique chinoise

Angélique chinoise

Nom anglais :  Don Quai 

Nom chinois : Dang Gui

Partie utilisée : racines

Habitat et origine : grande plante vivace aromatique originaire des régions montagneuses fraîches et humides de la Chine, de la Corée et du Japon.  On récolte généralement la racine âgée de 3 ans.

Historique :  En Chine, en Corée et au Japon, on utilise l’angélique chinoise comme épice, tonique et médicament depuis plus de 1000 ans.  Dans les préparations médicinales de la Médecine traditionnelle chinoise (MTC), elle est présente sous le nom de Dang Gui.

Pour les Chinois, l’angélique est le pendant féminin du ginseng.  Comme le ginseng a un effet tonique pour l’homme, l’angélique a le même effet pour la femme.

France Laliberté