Les abeilles, grandes polinisatrices essentielles pour notre alimentation

abeille.jpg

Le déclin des populations d’abeilles inquiètent.  Cependant, les populations d’abeilles domestiques, elles, augmentent depuis une dizaine d’années, grâce au travail des apiculteurs.  Mais, ce n’est pas de tout repos et la mortalité hivernale des colonies d’abeilles domestiques tourne aux alentours de 27%.

Le MAPAQ (ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation) mène son enquête auprès des apiculteurs du Québec possédant des entreprises de grandes tailles.

Le but, connaître l’état des pertes hivernales, en déterminer les causes probables, contrôler les différentes maladies et voir si les pratiques d’hivernation influent sur la mortalité hivernale.

Mais, il y a d’autres polinisateurs dans la nature, et pour eux, l’avenir semble moins facile.

Abeille sauvage

Abeille sauvage

Il existe, au Québec, 350 espèces d’abeilles sauvages.  Ce sont ces polinisateurs qui assurent  la diversité de la communauté végétale, son abondance et la résilience des écosystèmes.

Ces abeilles ne donnent pas de miel, mais ce sont elles qui assurent la plus grande part de la pollinisation.  Elles sont plus efficaces et plus actives.

On cherche donc à les protéger en limitant le nombre d’abeilles domestiques pendant certaines périodes et en protégeant  la végétation sur laquelle elles se nourrissent de même qu’en leur créant des habitats naturels.

Quels sont les autres polinisateurs?   Il y a les guêpes, les mouches, les coléoptères, les fourmis, également des oiseaux comme les colibris.

Colibri

Colibri

De même que les abeilles, ces polinisateurs sont en déclin à cause, principalement, des pesticides.

La protection des polinisateurs relèvent de chacun d’entre nous.  Diversifier la plantation de fleurs dans nos jardins, ne pas utiliser de pesticides et encourager nos gouvernements à continuer leurs recherches pour régler ce problème.

Jardin campagnard à Route des Gerbes d’Angelica

Jardin campagnard à Route des Gerbes d’Angelica

Route des Gerbes d’Angelica, constitue un véritable paradis pour ces différents insectes et animaux.  Ils peuvent trouver dans nos 14 jardins, une diversité de fleurs et de plantes, de même que de petits fruits qui invitent, sans discrimination, tous les pollinisateurs dont la nature a besoin.

Voir Parternaires des pollinisateurs sauvages :

https://wildpollinators-pollinisateurssauvages.ca/fr/2018/02

France Laliberté