Une visite de nos jardins - Partie 5

Le jardin zen

Le bassin du jardin zen, avec sa cascade et sa tête de bouddha en roche volcanique

Le bassin du jardin zen, avec sa cascade et sa tête de bouddha en roche volcanique

Le jardin zen et son plan d’eau, est tel un écrin au creux d’une montagne. C’est le coup de cœur de beaucoup de nos visiteurs.

Au centre, une pagode, œuvre d’artisans indonésiens,  vous invite à vous détendre au son de la cascade d’eau surmontée d’une somptueuse tête de bouddha en pierre volcanique.

Pagode du jardin zen

Pagode du jardin zen

Tête de Bouddha, Crocosmia rouge et Liatris spicata ‘Floristan White’

Tête de Bouddha, Crocosmia rouge et Liatris spicata ‘Floristan White’

Le chant de moines tibétains vous met dans une ambiance de paix et de méditation.

Ce sont d’ailleurs des prêtres bouddhistes qui sont à l’origine des premiers jardins zen.  L’histoire de ces jardins est racontée dans des poèmes et récits anciens mais il n’existe plus aucune représentation de tels jardins. 

Ils étaient constitués principalement d’une petite île au centre d’un plan d’eau (symbolisant le monde des immortels), reliée à la terre par de petits ponts.  Une cour de sable séparait le plan d’eau des bâtiments.

 Par la suite, sont apparus les premiers jardins secs japonais, entre les années 1336 et 1573.  On surnommait ces jardins « sec-montagne-eau ». 

Montagne, pierre, eau, plantes (lys asiatiques)

Montagne, pierre, eau, plantes (lys asiatiques)

On peut dire de notre jardin zen, qu’il possède les trois éléments d’origine.

En effet, la magnifique tête de bouddha a été déposée au sommet d’une « montagne de pierres » et le plan d’eau est entouré de ce qu’on pourrait nommer, avec un peu d’imagination, une petite colline de verdure.  Quant à la pagode, elle repose sur un sol de petites roches.

Vous serez peut-être surpris d’apprendre que ce jardin d’inspiration japonaise a été créé de toute pièce.  Et oui!  Au départ, il n’y avait que des roches et des mauvaises herbes (comme tous les autres jardins d’ailleurs!). Pas de plan d’eau, pas de cascade, ni de colline!  À l’aide d’une pépine, nous avons creusé, retiré les grosses roches une à une et les avons placées en demi-cercle pour créer notre petite colline.  Une grande toile a été déposée au fond pour le bassin d’eau.  D’autres grosses roches ont servi à monter la cascade.  Enfin, beaucoup de bonne terre sur les roches de la colline pour planter nos arbres et nos jolies fleurs et voilà!  En deux temps, trois mouvements, le jardin zen était créé.  Bon, ça a peut-être été un peu plus long, un peu plus compliqué, mais cela appartient à l’histoire…

La déesse Prajnaparamita (bouddhisme) parmi les iris

La déesse Prajnaparamita (bouddhisme) parmi les iris

Sous l’œil bienveillant de la déesse Prajnaparamita qui représente la perfection de la sagesse, vous pourrez admirer dans ce jardin, tôt en saison, un superbe magnolia.  Cet arbre se couvre de fleurs blanches et ce n’est que lorsque les fleurs tombent que les feuilles daignent se montrer.  Autour de la déesse poussent des ifs du Japon et des lys asiatiques.

Iris ensata ‘Lion King’

Iris ensata ‘Lion King’

Iris

Iris

Des rhododendrons s’épanouissent derrière la déesse, accompagnés de yucca à la belle hampe de fleurs blanches.  D’autres lys voisinant des hémérocalles s’élancent vers notre « petite colline ».  Des nénuphars trônent dans le bassin.

À gauche: yucca, à droite: lys asiatique

À gauche: yucca, à droite: lys asiatique

Nénuphar

Nénuphar

Nénuphar

Nénuphar

Hérons en métal recyclé par Gérard Poirier, sculpteur professionnel

Hérons en métal recyclé par Gérard Poirier, sculpteur professionnel

En plus des œuvres d’artisans indonésiens, on retrouve deux œuvres d’un sculpteur québécois, Gérard Poirier, qui a réalisé des hérons en métal recyclé. Ceux-ci sont visités, à chaque mois d’août, par un héron vert qui vient manger nos poissons rouges. De plus, la présence de nombreuses grenouilles et libellules nous dit que le bassin d’eau est équilibré.

Poissons rouges

Poissons rouges

Voyez-vous la grenouille?

Voyez-vous la grenouille?

Libellule

Libellule

Mais la fleur vedette de ce jardin  est le Crocosmia ‘Lucifer’.  Plante qui s’est très bien adaptée au climat froid du Québec (elle provient d’Afrique du Sud), elle est d’une grâce asiatique et d’un rouge éclatant qui attire les oiseaux mouches.

Crocosmia ‘Lucifer’

Crocosmia ‘Lucifer’

Enfin, pour sortir de ce jardin, il faut passer par trois portes, comme à l’entrée des temples bouddhistes, symbolisant le chemin de la libération.  Ainsi, nous disons à nos visiteurs qui ont fait le tour des jardins et qui ont passé par ces portes :   « Vous êtes maintenant en harmonie dans votre corps, votre âme et votre esprit’ !

Bassin vu en hauteur

Bassin vu en hauteur

Portes du jardin zen

Portes du jardin zen

France Laliberté