Une visite de nos jardins - Partie 4

La Roseraie ou le Jardin des Amoureux

La Dame aux Roses

La Dame aux Roses

Un jardin sans une roseraie ne serait assurément pas complet.  De tout temps, la rose, reine des fleurs, est considérée comme la fleur la plus belle de la flore.

Notre ¨Jardin des Amoureux¨ avec son carrosse de la mariée, avec la ¨Dame à la rose¨, ses tonnelles blanches et son mat central est une véritable ode au romantisme.

Le carrosse de ‘Cendrillon’ pour les photos de mariage

Le carrosse de ‘Cendrillon’ pour les photos de mariage

Vous serez accueillie tout d’abord par une étendue d’échinacées ‘Double Decker’ ou ‘Magnus’ aux fleurs roses intenses qui poussent au pied du jardin zen proche voisin de la roseraie.  Au début de l’été, les iris blancs, jaunes, mauves et bicolores se frayent une place au soleil parmi ce foisonnement de couleur intense.   

DSC_6500.JPG

La fragrance enivrante de la rose blanche ‘Blanc double de Coubert’, si parfumée, accompagnée du rosier hybrida ‘Champlain’ aux fleurs doubles rouge foncé et au parfum tout aussi intense vous enveloppe dès votre entrée dans ce jardin.

DSC_6502.JPG

Et, de cercle en cercle, vous pourrez admirer des roses jaunes comme celles du rosier grimpant ‘Golden Shower’ ou celles doubles et rouges brillant ‘Hope for Humanity’.  Vous serez étonné par le rosier Polyantha ‘Orange Triumph’ et ses petites roses rouges-oranges,  ébloui par la ‘What a Peach’ d’un beau jaune pêche et ravi par des grappes de petites roses de la collection des petites fées, le rosier The ‘Fairy’ , ‘Lovely Fairy’ ou ‘Yellow Fairy’.

Delphinium bleu

Delphinium bleu

Ça et là, entre les rosiers, s’élancent les delphiniums bleus.

Entourant notre Dame à la rose, parmi les rosiers grimpants ‘John Cabot’, les aconitum offriront à votre regard leurs petites fleurs bleues intenses en forme de bonnet, d’où leur surnom de casque de Jupiter.

Vous accompagnent jusqu’à la sortie du jardin les éphémères ‘Blue Stone’ aux étonnantes fleurs triangulaires et les hémérocalles aux fleurs doubles rose pêche ou encore d’un beau rouge éclatant.

Hémérocalle

Hémérocalle

Une dernière bouffée de l’effluve suave des roses et vous entrez de plein pied dans le jardin zen et son plan d’eau.

Rosier floribunda ‘Betty Boop’

Rosier floribunda ‘Betty Boop’

La naissance de la roseraie

Récoltée dans la nature puis cultivée dans les premiers jardins pour ses propriétés médicinales et son parfum, la rose reste la “Reine des Fleurs” appréciée par toutes les générations de jardiniers. Elle était cultivée en Chine il y a 5000 ans, puis chez les Égyptiens, les Grecs et les Romains. Cultivée à Provins où la rose gallique fut rapportée des Croisades. Au fil des découvertes botaniques, les nouvelles espèces et variétés importées furent introduites dans les grands jardins d’Europe. Leur succès grandissant, elles furent multipliées et hybridées, et prirent ainsi une place de plus en plus importante dans les jardins. De grandes roseraies virent ainsi le jour, autant dans les jardins de châteaux et demeures privées que dans les jardins botaniques des villes.

DSC_6345.JPG

Les roseraies, anciennes et modernes

Roseraie classique ou jardin de rose, tout espace dédié à la reine des fleurs comprend aujourd’hui des variétés anciennes, modernes et des rosiers botaniques. Les premières ont été obtenues pendant la grande période d’hybridation des roses, se situant de la fin du 18ème siècle aux années 1930. Les roses modernes créées après les années 50 se sont fait remarquer par des corolles de forme turbinée, portées seules sur des tiges raides. Mais depuis une quinzaine d’années, les rosiéristes ont repris le style des roses anciennes pour leurs nouvelles créations, dont les floraisons continuent durant l’été ou remontent en septembre. Les différences entre les deux styles s’estompent donc de plus en plus, ce qui permet d’avoir des animations de qualité de mai à octobre.

DSC_6323.JPG
DSC_6346.JPG
DSC_6348.JPG

 

 

 

France Laliberté