L'agriculture

51140712_s.jpg
 

L'agriculture (du latin agricultura, composé à partir de ager, champ et colere, cultiver) est un processus par lequel les êtres humains aménagent leurs écosystèmes et contrôlent le cycle biologique d'espèces domestiquées, dans le but de produire des aliments et d'autres ressources utiles à leurs sociétés. (Wikipédia)

 
49548881_s.jpg
 

Suite à la mécanisation et aux découvertes technologiques, l’agriculture moderne, pour répondre à la demande croissante de nourriture, est devenue une agriculture intensive. 

L’humain est remplacé par des machines ou des robots et requiert une utilisation accrue d’engrais et de produits phytosanitaires (produits chimiques), de matériel agricole et d’énergie.  Les impacts environnementaux de cette technique sont très importants.

Devant un tel constat, y a-t-il des alternatives?

 
91269085_s.jpg
 

Micro-agriculture bio intensive

 
 

C’est un système agricole durable, sans utilisation de produit chimique et utilisant seulement une petite parcelle de terre.

Les principes de ce système, au départ, un sol travaillé en profondeur pour une meilleure aération, meilleure pénétration de l’eau et un meilleur développement racinaire.  Par la suite, on ne travaille plus le sol, l’aération se fait à l’aide d’une grelinette et le compost est mis en surface seulement.

Après la première année, les plantes elles-mêmes fournissent les matières organiques nécessaires.

On plante en quinconce pour optimiser l’espace.

On associe des plantes compagnes qui sont bénéfiques les unes pour les autres.

Les types de plantes utilisées sont les plantes à grains, les légumes-racines, les légumes-feuilles, les légumes-fruits, les pois et haricots. Ceci afin d’assurer les besoins alimentaires humains et les besoins en biomasse.

Ça demande l’autoproduction des semences et la nécessité de pratiquer ces 6 principes en même temps.  

On étudie ce type d’agriculture pour les grandes cultures, est-ce viable?

 

 

97822231_s.jpg

La permaculture

Inspirée de l’écologie naturelle et de la tradition, la permaculture, ou agriculture permanente, permet un effort minimum pour un rendement maximum.

Les 12 grands principes pour la pratique de la permaculture sont :

Observer et interagir

Capter et emmagasiner l’énergie

Obtenir un rendement

Appliquer l’autorégulation

Valoriser les ressources et services renouvelables

Ne pas produire de déchets

Intégrer plutôt que séparer

Favoriser les solutions modestes

Favoriser et valoriser la diversité

Valoriser la marginalité

Mettre à profit le changement et réagir avec créativité

 

 
70854398_s.jpg
 

Une agriculture, trois méthodes, l’une a déjà prouvé qu’elle est inefficace, énergivore et destructrice pour l’environnement, les deux autres sont méconnues et demandent des changements de mentalité et de systèmes législatifs.

Il reste encore tant à faire pour assurer notre autonomie alimentaire.  Quel choix ferons-nous, étant donné l’urgence?

 
France Laliberté